CI du commerce de détail Sécurité des consommateurs

CI du commerce de détail Sécurité des consommateurs

Introduction

Les membres de la CI Commerce de détail sont conscients des responsabilités qu’implique la vente d'alcool, de tabac et de médias électroniques. Ils les assument par une bonne formation du personnel de vente sur le contrôle de l'âge des clients, par une communication claire dans les points de vente et par la vérification régulière du respect des règles en interne

Produits du tabac

En bref

Les membres de la CI Commerce de détail Suisse comptent parmi les principaux distributeurs de tabac du pays. Ils sont conscients de la responsabilité qui leur incombe en matière de protection de la jeunesse.

Position et requêtes

  • La CI Commerce de détail approuve la nouvelle loi sur les produits du tabac, bien qu’elle considère que des modifications sont encore nécessaires
  • Elle estime qu’il serait pertinent de fixer à 18 ans l'âge minimal pour l'achat de produits du tabac et de faire entrer le snus et la cigarette électronique dans le champ d’application de la loi
  • Si la CI Commerce de détail se félicite de la gestion uniformisée des achats-tests, elle considère toutefois que les entreprises responsables qui forment régulièrement leurs collaborateurs à la protection de la jeunesse devraient être dispensées du paiement des éventuelles amendes qui leur ont été infligées
  • Elle estime également que les restrictions en vigueur en matière de publicité sont suffisantes

Alcool

En bref

Les membres de la CI Commerce de détail comptent parmi les plus grands distributeurs de vin, de bière et de spiritueux de Suisse. Ils sont conscients de la responsabilité qui leur incombe, en particulier en matière de protection de la jeunesse.

Position de la CI du commerce de détail

Ils sont favorables aux mesures de lutte contre les consommations à risque. Si la CI Commerce de détail se félicite de la gestion uniformisée des achats-tests, elle refuse toutefois que le personnel de vente puisse être exposé à des poursuites pénales.


Protection de la jeunesse

En bref

Le commerce de détail et le secteur du "home entertainment" militent depuis des années pour protéger les enfants et les adolescents contre les films au contenu inadapté à leur âge. La CI Commerce de détail et l'Association Suisse du Vidéogramme ont élaboré ensemble un code de conduite appelé "Movie Guide". Les distributeurs signataires de ce code s'engagent à vérifier scrupuleusement l'âge des clients dans leurs magasins.


Sucre

En bref

La CI Commerce de détail est consciente des problèmes que pose une consommation excessive de sucre.

Position de la CI du commerce de détail

Elle s'oppose cependant au projet de loi fédérale sur les produits sucrés et de restriction de l'accès aux produits alimentaires à haute valeur énergétique. Ses membres considèrent cette proposition comme douteuse sur le plan sociopolitique et comme inopportune pour lutter contre les problèmes générés par l'abus de sucre.


Sel

En bref

La CI Commerce de détail est consciente des problèmes que pose une consommation excessive de sel. Ses membres réduisent régulièrement, sur une base volontaire et en tenant compte des risques, la teneur en sel de certains produits.

Position de la CI du commerce de détail

La CI Commerce de détail rejette toute imposition des aliments salés car elle considère le principe comme insuffisant et douteux sur le plan sociopolitique. 


Sels d'aluminium

En bref

La CI Commerce de détail constate que les acteurs de la branche ont réagi à la sensibilité croissante des consommateurs par rapport aux sels d’aluminium présents dans les produits cosmétiques en proposant des alternatives.

Position de la CI du commerce de détail

Elle salue ces alternatives et ne voit actuellement pas la nécessité d’adopter de nouvelles réglementations.