CI du commerce de détail Cycle des matières

CI du commerce de détail Cycle des matières

Introduction

Les membres de la CI Commerce de détail sont activement impliqués dans un cycle de matières efficace et responsable. Ceux-ci comprennent les domaines de la gestion des déchets communales, de l'OREA, du littering, du PET et du recyclage, ainsi que des briques à boisson et bouteilles en plastique.


OREA

En bref

Les membres de la CI Commerce de détail sont depuis longtemps engagées dans le retour et l'élimination des équipements électriques et électroniques.

La CI Commerce de détail a soutenu le développement de systèmes volontaires dès le début et participent activement à leurs organes de contrôle.

Par ailleurs, cela fait des années que les distributeurs reprennent les appareils électriques usagés pour les faire éliminer dans les règles de l'art. Ils reprennent aussi les ampoules à économie d'énergie.


Littering

En bref

Les membres de la CI Commerce de détail luttent contre l'abandon de déchets sur la voie publique. Ils multiplient les initiatives dans ce domaine et s'efforcent de réduire les déchets, notamment en optimisant les emballages.

 

Position de la CI du commerce de détail

La CI Commerce de détail refuse que le commerce soit tenu pour seul responsable du littering. Il s'agit d'un véritable problème de société, qui doit être reconnu et traité comme tel. N'en étant pas responsable, le commerce de détail rejette toute taxation dans ce domaine. Il considère en revanche que la solution passe par des initiatives fondées sur des partenariats public-privé, comme par exemple les entretiens de Bâle sur le littering. La CI Commerce de détail contribue par ailleurs au financement de campagnes de sensibilisation organisées par la Communauté d'intérêts pour un monde propre.  


PET und Recycling

En bref

Le commerce de détail œuvre depuis plusieurs dizaines d'années en faveur de la réduction des déchets et du recyclage.

La Suisse possède un système de recyclage des plus performants. A l’échelle européenne, elle affiche des taux de récupération susceptibles de battre tous les records pour quasiment tous les matériaux. A titre d'exemple, rien que dans les magasins des distributeurs Coop et Migros, de 80 à 90% des bouteilles en PET vendues sont reprises pour être recyclées. Le commerce de détail soutient aussi financièrement, via PRS, le réseau de collecte très dense déployé sur la voie publique.

Pour poursuivre l'amélioration de ces services, le commerce de détail s'engage dans des partenariats avec les collectivités publiques et les organismes de recyclage.